Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/11/2014

MISE AU POINT

P1080253.JPGAu travers de vos commentaires et de nos discussions, vous êtes nombreux à nous avoir fait part de votre déception et de votre incompréhension après cette brutale décision de nos élus de mettre fin au jumelage.

Vous trouverez, ci-dessous, la mise au point de notre Président qui nous communique et commente la délibération du conseil municipal du 24 novembre:

Dans  la délibération qui acte la décision de Monsieur le Maire de mettre fin à l’existence du jumelage la mauvaise foi est totale: 
 
 
JUMELAGE SUMENE/QUISTINIC DENONCIATION DE LA CONVENTION ET DE LA CHARTE
 
Vu l’absence de propositions de réels projets d’échanges.
Un projet d’échanges de scolaires a été initié en février 2014 avec l’école publique et l’école privée . Ce projet a avorté , peu après les élections municipales , suite au désengagement du directeur de l’école publique.
Vu que les associations de Sumène n’ont pas manifesté d’intentions de s’investir dans le jumelage.
Lors de la visite des Quistinicois en juin 2014 quelques 15 associations, +  4  excusées, ont répondu à notre invitation à rencontrer nos amis bretons autour d’un verre
Vu le peu d’élus désireux de faire partie du Conseil d’administration du Comité de Jumelage (5 membres de droit étaient nécessaires).
Faux argument, les statuts peuvent se modifier, le nombre de 5 n’est pas figé par une loi,  et parmi les 19 élus il  y en a quatre  qui sont volontaires.
Vu que le comité de jumelage n’a pas rempli sa mission de promotion auprès des habitants.
Qui est ce monsieur qui se permet de juger si une mission est remplie ou pas? Sait-il lire? Ou a-t-il une mémoire sélective?   Depuis 2011 sur 9 bulletins municipaux 6 ont traité un article du comité de jumelage, nous étions présent au forum des associations, nous avons fait un loto qui a réuni 200 personnes, et l’invitation aux associations ci-dessus.  
Vu que la commune est engagée financièrement par une dotation annuelle.
Ceci est aussi un faux argument, le comité de jumelage a (pardon avait)  délégation pour organiser des échanges , il propose donc un projet d’échange, et en cas de restrictions budgétaires il ne fait pas ce projet.
La majorité des élus ne désire plus assumer la responsabilité à laquelle s’était engagée la commune en 2008.
Faut-il rappeler que Monsieur le Maire et son quatrième adjoint ont voté toutes les délibérations prises depuis 2011 concernant le jumelage, et qu’ils ont participé , sans contraintes, à la réception donnée au Diguedan à la délégation des 9 Quistinicois en octobre 2012
Monsieur le Maire met fin à l’existence du jumelage.
Le comité de jumelage étant dissous de fait la commune laisse le choix aux responsables de poursuivre ou non ses activités au travers d’une simple association.
 
 
On peut donc se poser la question suivante: Quelles motivations ont eu Monsieur le maire et son éxécutif pour faire cette dénonciation? Mettre en sommeil le jumelage en disant: je vous relève de toute délégation et donc de tout engagement financier eut été plus réfléchi. Le comité de jumelage poursuivait son bonhomme de chemin et nouait petit à petit des relations. La charte restait maintenue, mais était mise simplement en sommeil. 
Le plus déplorable est d’avoir laissé espérer à Gisèle Guilbart et Anne Marie Pernel respectivement Maire et première adjointe de Quistinic, lorsqu’elles furent reçues personnellement par le Maire, une issue positive au jumelage.
Belle image de notre village !

Sum_Quis.jpg

Commentaires

Je suis vraiment attristé de voir ce beau gâchis...

Le blog d'Hubert

Écrit par : Hubert | 28/11/2014

Gâchis, c'est exactement le mot qui convient! Ce qui devait être une source d'ouverture, de partage, d'échange et aussi de fierté pour notre village, se transforme à cause de quelques personnes, en un objet de honte pour l'image de Sumène. Dans cette décision je ne reconnais pas les mots: (esprit de dialogue et de concertation, assemblée participative des habitants, le bien-vivre ensemble) que j'ai lus dans la lettre du Maire de mai 2014.
Serons-nous fiers de rendre l'invitation annoncée par Monsieur le Maire (signature de la charte d'août 2013) à nos amis de Quistinic, pour leur dire: finalement, on ne veut plus vous recevoir, vous ne nous intéressez pas?

Écrit par : bianca | 30/11/2014

Bonjour
Pourquoi faut il que nos "gouvernants"( de tout bord),nos élus de quelque niveau qu'ils soient ,se croient obligés de démolir ce que leurs prédécesseurs ont fait ou commencè?Les "bonnes idées" ne sont pas le monopole de ceux qui ont le pouvoir (provisoirement!!!) TRISTE FRANCE (où es tu le pays de mon enfance?)
Monsieur le Maire,Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux il n'y a aucune honte à revenir sur une décision inepte....surtout quand on a voté "POUR" quelques années avant...On peut avoir un moment d'égarement!!!!!
Pardon amis Bretons....

Écrit par : Dominique | 01/12/2014

Nous avons eu une réunion de bureau du comité de jumelage avant les fêtes et avons bien évidemment abordé le sujet concernant la décision de votre conseil municipal.
Pour votre association la situation est sans-doute délicate vis à vis de vos élus, mais sachez que pour nous la signature de la charte à Quistinic garde toute sa valeur et que rien ne peut désormais couper les liens d'amitié que nous avons développés.

Écrit par : André Troudet | 03/01/2015

Les commentaires sont fermés.